Recherche



Présentation

L'auteur

Un document d'animation destiné aux jeunes de 12-13 ans.

Rejoindre l'auteur

Actualités - archives

Vidéo

Médias

Entrevue

Site - Infos
Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

L'auteur - L’écriture au service de la prévention de l’intimidation

 

L’écriture au service de la prévention de l’intimidation

Rédigé par Jérémy Boulanger-Bonnelly le 24 mars 2010
     
L’intimidation dans nos écoles secondaires est une réalité qu’il ne faut pas oublier. De nombreux jeunes la vivent au quotidien et elle a bien souvent des répercussions importantes sur leur futur. En effet, « soixante-dix pour cent des enfants de 9 ans disent avoir été victimes de violence et d’intimidation à l’école 1». Il est donc crucial d’agir pour prévenir ce fléau. Gérald Higgins, intervenant dans le milieu de l’éducation et auteur du livre « Les Corridors de l’école », contribue depuis nombre d’années à cet effort de prévention en appliquant avec succès sa propre approche. De par sa formation, ses expériences dans le milieu scolaire ainsi que ses réflexions au sujet de l’intimidation, il permet à de nombreux enfants de sortir de cette roue malicieuse qui les entraîne inlassablement.

      Gérald Higgins, possédant des formations en animation de l’Université Laval et en toxicomanie de l’Université de Sherbrooke, a œuvré pendant plus de 35 ans dans différents milieux scolaires. En effet, il a notamment agi à titre de responsable de la vie étudiante et des activités communautaires pour plusieurs écoles secondaires et collèges. Il a aussi été responsable des résidences étudiantes pour le collège d’enseignement secondaire Sainte-Anne-de-la-Pocatière et pour le Cégep de Sainte-Foy.  À travers toutes ses fonctions, Gérald Higgins a été en constant contact avec de nombreuses cohortes d’élèves, avec qui il a pu discuter et échanger sur leur réalité vécue dans le milieu scolaire. Il a aussi eu à s’occuper de groupes plus particuliers, notamment des groupes de jeunes socio-affectifs. Cet intervenant hors pair a su se démarquer dans les établissements où il a travaillé, par sa grande écoute envers les différents acteurs du milieu et leurs besoins, ainsi que par ses interventions fructueuses lors de conflits ou de situations particulières.

      Après ses années de service, Gérald Higgins a décidé de prendre quelques années de recul pour réfléchir aux diverses fonctions qu’il a assumées au cours de sa carrière, et aux constatations qu’il en a tiré. Après s’être demandé ce qu’il en était vraiment des corridors de l’école, il a décidé de coucher sur papier ses différentes réflexions. Notamment, il a remarqué l’importance de l’accueil d’un élève dans son nouveau milieu au secondaire, qui détermine en grande partie le bien-être de cet élève. De plus, Gérald Higgins a dénoté que l’intimidation se manifeste de manière identique, qu’elle se produise dans une institution privée ou publique, mixte ou non, et que ses différentes déclinaisons (physique, psychologique, taxage, etc.) ne se préviennent qu’à l’aide d’une approche systémique mettant à profit les ressources des services professionnels, des enseignants, des parents et des élèves.
 
     Cette approche prônée par Gérald Higgins consiste à impliquer tous les intervenants et la direction de l’école afin de créer et de maintenir un lien de confiance avec les élèves nouvellement arrivés. Elle repose sur son constat selon lequel ces derniers peuvent être identifiés à une des trois catégories suivantes :
* 70 % d’entre eux sont confiants et indépendants et ne sont pas une source de problèmes. Il suffit qu’ils soient suffisamment encadrés.
* 15 % d’entre eux sont ambivalents et extravertis, toujours en quête de sensations fortes et d’attention. Ils ont tendance à manipuler leur entourage pour atteindre leurs objectifs et peuvent ainsi créer des situations embarrassantes. C’est généralement ce 15 % qui est le plus ciblé par les éducateurs. Selon leur évolution, ils glisseront soit vers le groupe précédent, ou le suivant.
* 5 % des jeunes sont les tenants de l’intimidation. Parmi ceux-ci, ceux qui donnent le plus de fil à retordre aux autorités sont les caïds, qui représentent 2 % des jeunes. Ceux-ci usent souvent de chantage et de manipulation envers les intervenants et ils nécessitent bien souvent une intervention policière.
* Finalement, 10 % des jeunes sont des cibles plus faciles pour les intimidateurs, puisqu’ils ont une mauvaise estime d’eux-mêmes, sont souvent timides et ont peu d’amis pour les supporter. Puisque cette catégorie de jeunes est plus discrète, il faut que les intervenants soient en mesure de les repérer pour éviter qu’ils n’explosent !

Ainsi, en étant conscient de ces différentes catégories de jeunes, les intervenants doivent, avec le support du personnel, des parents et même des autres élèves, encadrer d’une part les tenants de l’intimidation pour éviter que leurs actes ne se poursuivent, et d’autre part trouver qui sont les victimes réelles et potentielles qui sont sujets à ces actes, pour les supporter moralement et leur fournir les ressources dont ils ont besoin pour ne plus subir cette situation inacceptable.

      Après avoir formulé clairement ces constats, Gérald Higgins a décidé de mettre son expertise au service de la communauté, en continuité avec ses fonctions professionnelles. Il a donc décidé d’écrire un livre qui regrouperait tous ces constats et qui se voudrait aussi un outil pédagogique dynamique, permettant de guider certaines interventions en ce qui a trait à l’intimidation. C’est ainsi que « Les Corridors de l’école » est paru en 2005 et a été distribué à de nombreuses écoles de la province de Québec. Ce livre, d’un format très accessible aux jeunes du niveau secondaire – une soixantaine de pages – relate l’histoire vécue par un jeune du secondaire, nommé Pierre-Philippe pour conserver son anonymat, à travers des extraits de son propre journal intime. La structure du récit permet donc aux jeunes lecteurs de s’y plonger entièrement et de relier les péripéties du protagoniste aux leurs.
 
     « Les Corridors de l’école » a été reconnu par plusieurs parents et intervenants du milieu de l’éducation comme un outil pédagogique hors pair pour prévenir et contrer l’intimidation. Comme Gérald Higgins a pu le constater au cours de son parcours professionnel, il est souvent difficile de préserver sa réputation, car les jeunes n’hésitent pas à user de chantage et de manipulation avec les autorités. Toutefois, les intervenants, en agissant tous ensemble contre ce fléau qu’est l’intimidation et en adoptant l’approche systémique pourront certainement aider à sa prévention. L’intimidation ne pourra vraisemblablement jamais être éradiquée, mais il est important et nécessaire d’œuvrer pour s’assurer que chaque jeune, au cours de son cheminement scolaire, soit dans un environnement propice à son bon développement.
   


      LIENS PERTINENTS

Vie pédagogique (Revue du MELS), Numéro 151, Mai 2009, http://www.mels.gouv.qc.ca/sections/viepedagogique/151/index.asp?page=lusVus_5

Commentaires des parents et lecteurs, site de Gérald Higgins, http://www.geraldhiggins.com/guestbk.php?lng=fr

L’Infobourg, Agence de presse, 10 septembre 2008, http://www.infobourg.com/sections/editorial/editorial.php?id=13492

Témoignage de Simon, jeune victime de l’intimidation, http://www.geraldhiggins.com/articles.php?lng=fr&pg=300

Entrevue avec Benoît Dutrizac, 98,5 FM, septembre 2008, http://www.geraldhiggins.com/file/gh_98_5FM_02092008.mp3

1 L’actualité en classe, http://www.actualiteenclasse.com/fiches/111.html

 


Date de création : 2010/03/26 - 20:30
Dernière modification : 2012/11/22 - 18:18
Catégorie : L'auteur


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
© Skin by Charly - Guppy Skins  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins